Népal, le toit du monde

Népal, le toit du monde

solo     couple      ZA1 euro = 120 roupie NPR

Voyage et textes de Diane Hacherel, Septembre 2014

Aux portes de l’Asie jaune, le Népal, ou « le toit du monde » un tout petit pays coincé entre deux grands très présents, voire envahissants : l’Inde et la Chine.
Le Népal est un territoire qui vous comblera par la beauté de ses temples, de ses paysages, de son artisanat, un pays qui vous apportera, au travers des ses multitudes d’activités l’adrénaline parfois si recherchée par les occidentaux.
Le Népal vous régalera aussi par sa diversité culinaire influencée par ses pays voisins, par la gentillesse de son peuple… un pays envoûtant par ses odeurs et les diverses musiques déversées tout au long des ruelles, par son côté mystique car très influencé par les cultures Hindoue et Bouddhiste.
Le Népal est un chaos organisé, ou tous vos sens seront en éveil, à chaque instant de votre voyage.

C’est un pays plein de magie et de croyances, si vous êtes y sensible vous sentirez votre esprit s’envoler au son de la voix des moines réunis pour une prière commune, vous prendrez conscience de votre Karma, du Nirvana, de la roue de la vie, vous déchiffrerez les mantras ou encore mandala…
Le Népal vous fera réfléchir a lui tout seul sur le sens profond de la vie de chacun, et si vous êtes chanceux vous assisterez peut-être à la naissance du Gorkhaland, le 29èmeétat de l’Inde……

Le Népal, une belle et incroyable expérience spirituelle.

nepal

Things to do
Le trekking en altitude est évidemment une des raisons principales des voyageurs, la visite de Katmandou, une retraite spirituelle dans un monastère et aussi une excursion au Darjeeling sont des options intéressantes

Message personnel.
Le Népal m’a bousculée, bouleversée, attendrie, touchée.
Je n’oublierais pas ces odeurs, le regard si profond des népalais , les tintements des cloches et des moulins à prières, l’altitude, l’oxygène raréfié, les villes d’un autre temps, mes rencontres et discutions si fascinantes avec des gens aux antipodes de mon quotidien.

Mon voyage au Népal m’a fait sortir de mon petit confort quotidien, et m’a aussi fait ressentir la honte et la culpabilité de ne pas assez m’investir pour tous ces pays si pauvres, oû l’humain subit souvent l’injustice natale.
Je sais que dans quelques semaines la douleur passera, et je reprendrai surement ma façon de penser à l’Européenne, mais ce voyage restera une belle leçon de vie, bien plus qu’ailleurs.
Je n’oublie pas non plus ce qui m’a poussé à partir la bas, et voici ce que j’en retiendrais : « un mal pour un bien, en tout cas un bien mieux que rien »

NAMASTE NEPAL
conseils pratiques : si comme moi vous partez sans préparer votre itinéraire, acheter votre guide Lonely Planet sur place dans l’un des nombreux book shop des rues touristiques de Thamel ou Pokhara, ils sont bien moins chers qu’en Europe.

Littérature pour ce voyage.
– Le fils de l’Himalaya de Jacques Lanzman

– Les tambours de Katmandou, de Gérard Toffin
– Himalaya: l’enfance d’un chef
-Le parrain de Katmandou, John Burdett
– Le léopard des neiges
– Tintin au Tibet (oui, certes, on parle du Népal, mais à l’époque ou Hergé avait écrit la BD, les frontières du Tibet étaient fermées aux touristes, du coup il s’est inspiré du Népal!)
– Voyage d’une parisienne à Lhassa
– Kama sutra pour mieux comprendre l’aspect culturel du tantrisme

* Aéroport international et domestique:  à ce jour, pas de vol direct entre la France et le Népal, les compagnies du Golf (Etihad, Gulf Air, Emirates) ont un bon rapport qualité/prix.
-3 heures de décalage horaire en septembre entre le Népal et la France.
-L’aéroport est dépourvu en magasins, de plus aucune boutique Duty Free ou souvenirs… en revanche de nombreux filtres de sureté !
-Contrairement a ce qui est écrit dans le Lonely Planet, je n’ai jamais eu a payer de taxes d aéroport que ce soit a l entrée ou a la sortie.
– Visa à l’arrivée, très rapide sur place! (sinon à l’ambassade avant de partir)
-Consultez les prix avant de partir selon votre durée de séjour, paiement en USD uniquement.
-il est assez simple et rapide de faire une extension de visa.
-Pour le taxi, allez plutôt vers l aéroport domestique qui est juste a côté du terminal international (celui qui ressemble a un entrepôt, les taxi sont moins cher que les prépayés (400 rs au lieu de 550 rs)
-Il faut compter environ 30minutes selon le trafic depuis et vers Thamel center.

Les + : superbes paysages, multitudes d activités (visites culturelles, treck, rafting, parapente, kayak, canyoning, cheval, jungle…)

Artisanat local magnifique! C’est tout simplement la caverne d’Alibaba, fantastique! Magnifique travail, vous voudrez sûrement tout acheter! Mon conseil : demander les prix pendant le séjour, faites vos achats groupés le dernier jour, vous connaîtrez ainsi les prix, vous pourrez mieux négocier surtout si vous achetez tout dans le même magasin. Essayer d’acheter à l’ouverture ou à la fermeture, car les prix sont meilleurs. Les népalais sont globalement très gentils, mais tout de même, ils voient en nous surtout l’attrait financier pour les personnes qui sont directement rattaché au tourisme.

-Les transports sont vraiment bons marché.
-Il y a un large choix pour la nourriture qui est bonne (surtout pour les plats asiatiques et indien) et le prix est toujours correct.
-Pas besoin d’adaptateurs pour les prises électriques.
-Possibilité de louer du matériel de treck.
-Il y a énormément de laundry service qui vous lave le linge en 3h pour environ 50c/e le kilo.
-De super massages a Thamel Ktm (ayurvedique 16e pour 1h)
-Wifi gratuits dans tous les bars

* Les moins :  le rapport qualité prix des hotels et excursions comparé au reste de l’Asie (pour une chambre correcte avec le minimum : 15e. C’est assez bruyant partout (soit les enfants soit les groupes de chinois, ils sont nombreux! ou le coq qui chante ou bien encore la circulation et les klaxons), demander de préférence une chambre a l’étage (moins bruyant) mais éviter d’utiliser les ascenseur car il y a souvent des pannes d électricité!

***J ai remarqué que les sites internet tel que Expedia ou Agoda pratiquent de bien meilleurs prix (réduction jusqu’à 50% sur les chambres) alors même si souvent on demande de nous déposer au centre, ce qui permet de prospecter une fois sur place il semble plus confortable et abordable de vérifier les prix et avis sur internet juste avant et de faire une résa.

Pour les excursions, prenez bien vos renseignements sur l organisation afin d’éviter les mauvaises surprises, négocier le prix si vous êtes plusieurs (malgré que les prix soient sensiblement tous les mêmes dans les différentes et nombreuses agences).

 

* Climat.

Meilleure saison : (approuvée par tous les Népalais) octobre novembre mais qui dit meilleure saison, dit prix en hausse. 
Il peut faire très chaud, très humide (du moins en septembre), mais je conseille de porter un pantalon long et fluide par respect de la population. Pas de short court, mais « short long ».

Conseil santé:  éviter de manger de la viande ! J’ai rencontré quelques personnes tombées malades et les hôpitaux ne donnent pas envie d’y séjourner .. Demander également d’où  provient l’eau pour les thé et café…

Prenez de l’eau minérale en bouteille pour vous laver les dents!

Les must to bring with you:

une lampe torche, un poncho de pluie, argent liquide et quelques dollars pour payer le premier taxi à 6usd et votre visa a l arrivée (ils prennent environ 4% sur le montant total aux ATM, ne pas changer d’argent à l’aéroport mais dans les nombreux bureaux de changes dans les villes car le taux y est meilleur), un drap de couchage en coton (si la propreté est douteuse), un spray anti insectes, et des bouchons d’oreilles anti bruit à Katmandou !

Vous trouverez à Katmandou et Pokhara énormément de magasins de vêtements pour le treckking, personnellement je déconseille la marque Décathlon, leurs vêtements ne sont pas adaptés aux conditions climatiques du Népal.

* Circulation: il est facile et peu cher de louer un véhicule mais attention a vous. Les routes de montagne peuvent être dangereuses, les pannes de moto assez fréquentes, privilégier plutôt un vélo, ricksaw dans Katmandou, comptez 50 rs pour une petite course, 150 rs pour une plus longue, négocier ferme) les taxis étant vraiment bon marche, si vous partager et négocier les prix, bus longues distance assez confortable et peu chers! Kayak ou pédalo pour les lacs. Voire même une descente en rafting de deux jours ou plus entre Pokhara et Katmandou par exemple !

* Visites de temples : les entrées dans les « durbar » et temples sont payantes. Les prix varient entre 5 et 10e. Vous croiserez certainement des pseudos guides ou des visiteurs low budget qui vous proposeront de contourner la place et d’utiliser un chemin différent pour ne pas payer. Vous économiserez ainsi facilement 30e si vous comptez faire les visites majeures dans la vallée de Katmandou.

message perso : ça ne me gêne pas de trouver les meilleures réductions de dernière minute pour les hôtels, je n ai pas de scrupules à négocier un prix correct (ils gonflent les prix pour tout) pour un taxi ou de l’artisanat. Mais j ai toujours « préférer » payer les visites culturelles qui sont pour la majorité inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Pour certains temples, ils ont été plusieurs fois détruits et reconstruits, peut être justement grâce aux « dons » des visiteurs. En effet, payer cette entrée garantie la conservation de ces œuvres historiques et architecturale. Cela crée aussi des emplois dans l’administration.

* Booker un transport domestique:  que ce soit pour un vol, bus ou autres, les petites agences locales dans toutes les villes de voyageurs peuvent vous arranger un transport de dernier moment, voire même modifier les horaires. Attention tout de même si vous partez en haute saison, ça peut vite se remplir!

– La mendicité : difficile de dire non a un enfant vous suppliant de lui donner un bonbon ou de l’argent. Mais ne vaut il mieux pas se rapprocher d’une ONG ou d’une école si vous désirez les aider? Personnellement, je leur disais gentiment non en parlant avec eux sur le fait de l’importance d aller a l’école et j’ai déposé un gros paquet de bonbon et stylos (merci maman) dans une école leur demandant de le remette aux meilleurs élèves de l année !

Arnaque ou anecdote : Je suis partie seule, mais avec l’agitation de la ville et toutes les personnes (touristes ou Népalais qui sont venues vers moi) je me suis rarement sentie isolée. Je ne me suis jamais sentie en danger. Certains Népalais venaient vers moi en toute curiosité et sympathie, d’autres se faisaient passer pour des guides locaux … je me suis faite « avoir » une fois en le laissant me montrer et m’expliquer certaines choses très intéressantes vers Durbar square de Katmandou, il disait ne pas vouloir d’argent, juste de quoi nourrir un peu sa famille et je me suis dit que c’était un bon deal, j’ai accepté. Quand à la fin du « tour » d’une heure et demie à travers des ruelles et temples que je n’aurais pas découvert sans sa compagnie il m’emmène devant une petite épicerie car vient l’heure de « régler nos comptes ». A ma grande surprise, je n’avais pas imaginé le montant de la facture aussi élevé : 80e pour deux bouteilles de lait bébé, un sac de riz, et autres petites choses… Je n avais même pas cet argent sur moi, qui représentait déjà un tiers de mon budget voyage, d’autant que je savais que le prix d’une visite guidée avec un professionnel coûte entre 15 et 30 euros. J’ai donc décider de couper la poire en deux et de payer 30 euros … 

Il m’a raccompagnée à un carrefour laissant les courses chez l’épicier, et j’ai compris alors que je venais de me faire avoir, qu’il n’avait surement pas de bébé à nourrir, qu’il devait faire ça avec chaque voyageur rencontré, et qu’ici au Népal les courses alimentaires sont plus chères qu’en France !

Adresses immanquables:

– O2Rk Thamel Katmandou (assis sur des coussins par terre, restau israélien, bougies et Buddha bar music)
– New Orléans café Thamel (au milieu d’une cour type Newar, éclairé aux lampions et bougies, musique jazzy, service attentionné)- Maya pub Thamel (plats copieux et musique latino, déco typique Népal)
– Electrique Pagoda Thamel
– Bamboo bar et celui juste à coté devant le lac Pokhara (pour leur vue imprenable sur le Lac, leur aspect roots et décontracté, la musique Live)
– Temple TREE Resort pour sa piscine, son service *****étoiles, et son spa merveilleux !

TOUS les bars et restaurants de la rue de Lake side pour leur déco, music live ou non live, bonne cuisine, parfois spectacle de danse traditionnelle.

Eviter les massages à Pokhara, mais faites vous plaisir à Thamel !

Passer en direct par Ultralight flight et Avia club pour le parapente et ULM moins cher à Pokhara.