Colombie

Colombie

solo     couple      ZA1 euro = 2.8 pesos COP

La Colombie est certainement la destination la plus méconnue du continent sud américain. Une image de «pays très dangereux» lui colle à la peau depuis des décennies si bien que les voyageurs ont mis de côté ce pays sans vraiment s’y intéresser. La Colombie a profondément changé et grandi, elle est à elle seule une merveille de culture sud américaine : sur place, vous découvrirez son autre visage, celui dont la personne ne parle, sauf les voyageurs qui en reviennent : un pays à l’atmosphère décontractée, habité par des gens sans problèmes, dynamiques, aux vies bien rangées. Les grandes villes comme Bogota peuvent être décourageantes, mais vous serez séduits par la beauté des villes plus petites comme Manizales ou Tolû, les plages de la côte Caraïbe, les cordillères, les vallées andines et la jungle amazonienne. A découvrir lors de votre prochain voyage !

colombie

Climat
La variété des T° et des précipitations résulte principalement des différences d’altitude. Les T° varient du très chaud au niveau de la mer au relativement froid en altitude. À Bogota, par exemple, la température moyenne est de 15°C toute l’année, à Medellin c’est 25°. L’hiver, la saison des pluies de mai à novembre, l’été, saison sèche de décembre à avril qui est la meilleure époque de l’année pour visiter la Colombie. La T° dépendant de l’altitude, prévoir de vêtements chauds et des tenues légères si vous visitez tout le pays.

Links
http://parisblogota.com/tourisme-3/medellin-aime-innover-1133/
http://colombiareports.co/
http://www.elespectador.com/noticias

Things to do.
 -Bogota, Medellin, Cali, Santa Marta, Manizales, Santa Fe d’Antioquia, Guatape, Cartagena, Turbo, Tolû, Capurgana, Cali, Popayan, Buenaventura

-zone cafetière, Armenia, vallée de Cocora, désert de Tatacoa
-Palomino, Ciudad Perdida, Tayrona park, La Guajira
-Isla de la Terra Bomba
-Candelaria à Bogota
-Cathédrale de sel, Zipaquera
-Medellin, Envigado, La Sabaneta, se promener dans les communes, El Poblado, Las Laureles, Pablo Tour
-Bucaramanga
-Bahia Solano
-San Augustin
– Ipiales, le sanctuaire de Las Lajas

Littérature
-Les cartels criminels, Alain Delpirou
-Dans la ville des veuves intrépides, James Canon
-L’enfant qui savait tuer, Matt Whyman
-Colombie Cocaine, Charles Nicholl
-La vierge des tueurs, Fernando Vallejo
-Ingrid Bettancourt : La rage au cœur, Même le silence à une fin
-Il faut tuer Pablo Escobar, Mark Bowen

Message personnel.
Même si la Colombie ne figure plus sur la liste des pays les plus dangereux au monde, elle en demeure encore un pays sensible, car la criminalité et la violence sont 2 facteurs importants de la culture et de la vie colombienne. Chaque jour, à la Une des journaux quotidiens il est question des FARC, d’enlèvements, de trafics, d’agressions… C’est juste un point auquel vous devez penser avec prudence, selon les régions ou vous irez. Voilà, sinon rien de dangereux. Je commence ainsi ma présentation du pays car pour moi c’est un voyage qui ne s’adresse pas à tous les voyageurs… je pense qu’il faut savoir Voyager pour visiter sereinement la Colombie, avoir une apparence vestimentaire quelconque, pas de bijoux de valeur, respecter le code de la politesse colombienne, le sourire, l’humilité, éviter les regards trop appuyés, ne pas s’énerver, rester à sa place et ne pas mettre son partout, surtout dans le sud de la Colombie! Cela dit, en 20 ans le pays a beaucoup changé. Les différents présidents de la république ont travaillé dur à la reconstruction nationale, les colombiens vivent désormais dans un pays plus tranquille, plus honnête,  et plus fort économiquement. Le tourisme participe grandement à cette nouvelle force.

Je suis arrivé à Bogota fin Novembre. Comme à son habitude la ville est froide et sous les averses, un torrent de pluie diluvienne qui durera 3 jours. J’ai visité à pied une grande partie de cette ville qui pour moi ne présente pas grand intérêt, excepté le magnifique musée Botero regroupant dans la maison du maitre, ses œuvres ainsi que sa collection privée de tableaux et de sculptures. Egalement à visiter les quartiers Park 93, la zona rossa, Usaquen et bien sûr la Candelaria : c’est ici qu’il faut séjourner, central, safe et pratique. Flaner dans la ville, explorer profondément la Candelaria, c’est le must pour découvrir Bogota.
De Bogota j’ai pris un vol Viva Colombia pour Medellin. 1 heure de vol à 100e qui vous évitera 8 heures de bus, très fatigantes.
Medellin ville des Paisas, sera pour vous comme pour moi un émerveillement. Medellín a beaucoup changé depuis les années 90 et la chute de son cartel. Après avoir connu plusieurs années de terreur, la Colombie et plus particulièrement Medellin, a longtemps gardé cette mauvaise image de ville ou pays le plus dangereux du monde, même après la mort de Pablo Escobar en 1993. Aujourd’hui la province d’Antioquia est en pleine croissance avec des projets politiques (mouvement Uribe), humains, matériels, le changement se veut radical et honnête. C’est également la ville du peintre Botero ou sont disséminées quelques unes de ses sculptures. Aujourd’hui vous pouvez traverser la ville avec le métro aérien tout neuf, ou même vous aventurer dans les communes grâce au télécabine qui grimpe et survole ces fameux quartiers populaires accrochés sur les flancs des deux collines qui les entourent. La vie culturelle est riche, il y a tellement de choses à voir, a visiter à Medellin, sans oublier les communes avoisinantes de La Sabaneta et d’Envigado. A Medellin il fait 25°C toute l’année, du soleil, une bonne humeur générale, un esprit positif, des restaurants en plein air, une croissance économique que toute la Colombie lui envie…le soir, la vie nocturne se passe à El Poblado ou bien à Las Laureles pour profiter des concerts de salsa dans les petits club ou bars du quartier.
N.B : pour ceux qui s’intéressent au «Pablo Tour» de Pablo Escobar, merci de me contacter.

A moins de 2 heures de bus de la gare routière, vous ne regretterez pas de passer une journée d’excursion à Santa Fe d’Antioquia, et une autre journée à Guatape.
Plus haut, ne manquez pas toute la région cafetière autour de Manizales (petit village de Salento) qui est vraiment à découvrir.
De Medellin j’ai repris un vol Viva Colombia pour Santa Marta, au Nord Ouest du pays. Santa Marta est un excellent point de départ pour visiter les alentours mais aussi pour explorer le parc national Tayrona, la Ciudad Perdida, ou plus haut jusqu’ au cap de La Guajira.
Je suis resté 4 jours à Cartagena et sincèrement je serai volontiers resté 1 semaine de plus ! Tout d’abord la ville en elle-même est très attachante, les vestiges coloniaux, l’architecture, les couleurs, la fête, mais aussi l’Esprit de ces quartiers très populaires et festifs du Mercado Bazurto ou de San Fernando. Surtout, réservez une journée d’excursion en bateau à Playa Blanca, sable blanc et mer turquoise à 30°C… j’y suis allé en bus et moto-taxi à l’aller, super, et retour avec le bateau de 16H… salsa à bord, coucher de soleil, reflets orangés sur les gratte-ciel du quartier moderne et chic de Carthagène… ! ou aussi à voir Isla de la Terra Bomba…
Passage obligé par Turbo pour rejoindre Capurgana en lancha (sinon avioneta Ada depuis Medellin). Turbo est une ville de pêche et de trafic, l’atmosphère est lourde, voire électrique dès la tombée de la nuit… les habitants vous ignorent totalement, vous n’existez pas, vous êtes sur leur territoire. Ville intéressante si l’on souhaite ressentir l’atmosphère de la Colombie délaissée et marginale. Turbo est encore aujourd’hui un port d’embarquement plus ou moins clandestin pour les trafiquants.
Capurgana est le dernier village en Colombie, et la porte de sortie maritime pour le Panama et les îles San Blas. Accueil sympa des habitants de Capur, c’est un village qui revit depuis peu grâce aux voyageurs de passage : restos, guest houses, lancha de pêcheur pour le Panama, farniente sur la plage… ne vous aventurez pas trop loin du village, à 2km plus au Nord vous entrez dans le Darien, no man’s land et territoire des Farc.

Extension vers le Panama: avant de quitter la Colombie pour le Panama, ne pas oublier de se présenter la veille au bureau de l’immigration dans la rue principale pour faire tamponner votre passeport (sinon impossible d’entrer au Panama sans ce tampon de sortie). Ensuite prendre une lancha pour Puerto Obaldia (1 heure de navigation). Si vous voulez faire une excursion de 4 jours aux Iles San Blas, en dehors des sentiers touristiques, je vous conseille de contacter Miguel (Québécois/Bolivien), il est amarré au village de La Miel, son bateau est neuf et il est sérieux…Very recommanded… contact possible à Obaldia.

Sur la cote pacifique dans le Choco (département très humide) Bahia Solano est un très bel endroit qui mérite une expédition… Possibilité d’un vol direct de Medellin avec Satena, sinon pour les aventuriers vol jusqu’à Nuqui puis lancha jusqu’à Ensenada de Utria et trekking à travers le Park Utria. Attention, c’est costaud, environnement et population hostile. Pour les voyageurs confirmés, pas pour les touristes !

Plus bas à Buenaventura vous ètes au coeur de la Colombie que l’on connait, corruption, trafics, pêche à l’aileron de requin, une région délaissée par son gouvernement et délaissée par les voyageurs. Cependant c’est une ville pittoresque à respirer et à visiter avec prudence. Aller aux plages de Ladrilleros en pirogue. Continuer ensuite votre route sur Cali, et dernière escale à Tumaco dans le Narino, une ville / île qui avance sur l’océan. Ici c’est la Colombie profonde, population afro colombienne, vous y verrez ce que l’on ne voit pas dans les reportages TV… Vous pouvez également vous rendre à Popayan et descendre de l’autre coté vers Florencia, puis St Vicente sur les traces d’Ingrid Bettancourt….

Oû dormir
Bogota : Masaya Hostel

Medellin : Buddha hostel, Las Laureles, M° Estadio
Manizales Mountain House guest house
Cartagena : Royal Hotel dans Getsemani ou d’autres guest houses dans ce quartier
Santa Marta : A casa familar, Calle 10
Tolû : Hotel Colombia, carretera 3
Turbo : Saussa Hostal
Bahia Solano, Ecolodege EL Almejal
Buenaventura : Hotel Cordillera
Cali : Café Tostaky quartier San Antonio, Posada San Antonio carrera 5